Mutuelle d’entreprise : faut-il choisir le contrat le moins cher ?

Pour une entreprise, trouver la mutuelle adaptée aux besoins des salariés et aux capacités financières de l’entreprise n’est pas toujours facile. Comment réagir quand on vous propose la couverture santé la moins chère ? 

L’équilibre entre le montant des cotisations et le montant des garanties n’est pas évident à trouver. La mutuelle est là pour vous aider à le faire, dans le respect de votre convention collective nationale (CCN). 

Le choix du contrat santé le moins cher par le chef d’entreprise

La question du coût du contrat de mutuelle santé est essentielle. 

Certains pensent que seuls les contrats les plus chers remboursent correctement. Dans l’absolu ce raisonnement est vrai : plus les cotisations récoltées par la mutuelle sont importantes, plus les remboursements qu’elle peut proposer sont élevés.

Inversement, il est communément admis qu’un contrat à bas coût ne vous rembourse que le minimum. Le contrat le moins cher serait donc à éviter.

Il faut savoir que le contrat santé d’entreprise doit avant toute chose respecter la convention collective. De nombreuses conventions collectives proposent des remboursements de base déjà généreux, ce qui implique une cotisation généralement plutôt élevée.

Dans ce cadre la mutuelle peut alors proposer un contrat dont le tarif et les garanties sont adaptés à l’âge et aux besoins des salariés.

Si ses salariés sont plutôt jeunes, le contrat le moins cher (dans le respect des possibilités offertes par la CCN) pourrait parfaitement faire l’affaire. Et dans le cas où ses salariés seraient plus âgés, un contrat plus adapté, et donc plus cher pourrait être mis en place. 

Enfin, n’oublions pas qu’en santé collective, des options qui remboursent mieux les soins peuvent être proposées aux salariés qui en exprimeraient le besoin.